A l'eau, pourquoi?

Publié le par Manu Manu

Qu’il ne s’éclate qu’au moment où,

Il ne vous plaira plus, ces moments où,

Qui de toi ou moi ne sais plus.

Celui qui chante, a les dents

Cariées, et la rose lui serre, le cerne.

Alors sans, sans trembler, nous saurons, qui

A l’entracte, deux secondes, nous

A rejoins ; de quel endroit est il prêt

A tomber, sans faille, ni limite.

L’abeille a beau tourner, ma tête est vide.

Elle ne saurait y prendre ce qui lui revient

Tel le don infligé à la vie.

Et si je tremble c’est que le sort est

En moi comme la mœlle est.

Dans l’os tout bouge.

Nul n’a pu dire encore

Le pourquoi, c’est ainsi

Que je parle et m’enfuis

A l’autre bout de la ligne

Là où personne ne réponds.


Publié dans Les chants du temps.

Commenter cet article