Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La paille.

Les soleils irradient, noirs et puissants, lentesVagues, ils déroulent leurs fluides sans cesser,S' emmeler ; et partir enfin. Sur ces traces De cendres et de boues, de sang parfois, milleAussi. Et des peurs, indicibles, enlacées, Rendues vivantes, aux...

Lire la suite

Hue ! Go ! La tête en avant.

Emportés par le courant ils naviguaient sansPertes ni fracas emporté par les coups rendsSans nombres ni comptes l'air que tu craches, dentsEt autres fluides à la face à la pointeSans étonnement, sourire en biais et rire"Un poignard à la main, l'oeil fixé...

Lire la suite

Comme avant.

Tout tourne et c'est tant mieux aux loins les coeurs afflux.Un beau cercle sans rien au milieu. Du tout. Au beau milieu de tout ce rien il y avaitDu temps à prendre du bois à fendre et puisS'en aller comme avant ces cris remontentA bien plus loin B derrière...

Lire la suite

Comme avant.

Tout tourne et c'est tant mieux aux loins les coeurs afflux.Un beau cercle sans rien au milieu. Du tout. Au beau milieu de tout ce rien il y avaitDu temps à prendre du bois à fendre et puisS'en aller comme avant au delà du cercleIl n'y a rien qui ne puisse...

Lire la suite

Tout vient à point.

Nous n'aurons plus rien,Le souffle, et toute cette candeur, celaSera parti, envolé, en fumées suaves,Apres et piquantes car nous ne comprendrons que Ce qui fustigera nos yeux, nos narines et puisTout partira, nous n'auronsPlus rien.Ce sera étrange au...

Lire la suite