Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Midnight ploc.

Lick it lick it des lèvres entrouvertes bleuesSèches et rêches rigor lick it lick it catOrbites et cons sans suaires peau tirée mitéeLick it lick it tant et plus tant que ça couleLe lait de la vie roule à sa gorge, plicLick cat, lick it, ploc comme à...

Lire la suite

Autres temps, autres. Meurs !

Les longues moustaches trainent lasses jusqu' au sol.La solution là sous notre nez depuis leTemps qu' on cour après, passe à côté, pas le bonReste à vouloir, sa part de rab' , du savoir, lightAnd circumstances, no fear but only the fear Et des odeurs...

Lire la suite

C'était quoi là ?

De mes mots, pour remplir ses vides, ces trous làBéants sous mes yeux, ouverts dès l'aube du Monde,Qui n'y voient que les folies et s'en amusent.Quitte à en être. Et tant pis si la lutte est Ouverte, s'accorder la paix de la soif, souffleEt replonge,...

Lire la suite

La sauce.

Merdouille, bidouille, tout le frusquin malsainEt toujours l'odeur, on n'en démord pas elleNon plus, ce qui attends attendra et aprèsVérité, mensonge à demi-nu et prophétesModérés. Pondérons nous : des crânes d'oeufs aussiLisse que coeur de la mort des...

Lire la suite

La paille.

Les soleils irradient, noirs et puissants, lentesVagues, ils déroulent leurs fluides sans cesser,S' emmeler ; et partir enfin. Sur ces traces De cendres et de boues, de sang parfois, milleAussi. Et des peurs, indicibles, enlacées, Rendues vivantes, aux...

Lire la suite

Hue ! Go ! La tête en avant.

Emportés par le courant ils naviguaient sansPertes ni fracas emporté par les coups rendsSans nombres ni comptes l'air que tu craches, dentsEt autres fluides à la face à la pointeSans étonnement, sourire en biais et rire"Un poignard à la main, l'oeil fixé...

Lire la suite

Comme avant.

Tout tourne et c'est tant mieux aux loins les coeurs afflux.Un beau cercle sans rien au milieu. Du tout. Au beau milieu de tout ce rien il y avaitDu temps à prendre du bois à fendre et puisS'en aller comme avant au delà du cercleIl n'y a rien qui ne puisse...

Lire la suite

Comme avant.

Tout tourne et c'est tant mieux aux loins les coeurs afflux.Un beau cercle sans rien au milieu. Du tout. Au beau milieu de tout ce rien il y avaitDu temps à prendre du bois à fendre et puisS'en aller comme avant ces cris remontentA bien plus loin B derrière...

Lire la suite

Tout vient à point.

Nous n'aurons plus rien,Le souffle, et toute cette candeur, celaSera parti, envolé, en fumées suaves,Apres et piquantes car nous ne comprendrons que Ce qui fustigera nos yeux, nos narines et puisTout partira, nous n'auronsPlus rien.Ce sera étrange au...

Lire la suite

C'est pourquoi :

Crée un être qui ne soit Pas une putain avachie sur son Socle de boue, à la beauté sans Nul doute à la fin que l'on Puisse y lire les vertiges. Et la peur qui irradie. Si j'en suis las C'est qu'ailleurs ceux là résident et ne voient leurs peines abolies...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>