Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Faux, sale et brutal.

Des nouvelles de l'homme : sale, faux, qui ne sait pas : où Ni comment, mais qui y va ? Je n'en ai pas. Il N'existe que dans le coeur des Autres, ceux-là Qui ne l'ont jamais vu, là où tu as jugé bon De le chercher. J'étais, déjà, ailleurs, plus haut,...

Lire la suite

Aux abords du ring.

Je me bats avec la Vie car elle tape pour : Tuer Détruire attaquer esquives crochets, le regard Clos sous les coups, ouvert : pour tout voir : du dedans Au dehors : tout est clair, sous les larmes, la peau, nerfs Au coeur de : ceux-ci, où les crouttes...

Lire la suite

Always shaking over : You.

Se sentir comme une araignée dans une flaque De ton sang : je me vide : forcé, lassé : mal. Mon cerveau : menstrue unique dégouline - Serre vite !- Mon Âme -Tamponne !- s'échappe, Et rue à la gueule de tout ces mots qu'on veut taire : "Vengeance", "Mensonge",...

Lire la suite

Anse lointaine

Larmes : amères, pour me trouver : j'ai du perdre La foi, l'amour, du temps et la raison ; venu, Reparti : comme je l'étais : sans armure : fou. C'est pas ma mère que je pleure, pas ma soeur, Peut-être la tienne, Dame : de celles : parties... Les lys,...

Lire la suite

Mauvais n°80.

Sans brouillon : lorsque ça bout : dedans, deux 'ents en 'oins ; le goût du sang : en mémoire, à la bouche... L'odorat, les goûts, la soif : s'en vont, ils passent S'oxydent et se lassent ; passions, amours : s'enfuient. On y cherche : la bagarre, des...

Lire la suite

Bring da : shit !

En même temps : je vous laisse aussi les merdes, hein. A la relecture. Y compris. C'est gratuit, du coup je régale : à pas cher. Y'en aura pour tout le Monde, ça approche des 8000.

Lire la suite

Divines volutes

J'ai perdu l'heure, le fil du Temps puis mon bonheur A plumer le vent. J'ai tout perdu, dents molles Et cheveux morts, sur la sellette ou sous la Cène A brides rabattues vers : le vide et l'ennui Rejoindre la foule... La crasse en banderoles... Alors...

Lire la suite

Playa Negra.

Le Temps qu'il faudra, donc : nous laissera vivre, Bringuebalés, dépenaillés : sourires ou : larmes Tout sera ténu, le creux des vagues... A l'Âme, Comme au radard, évitant les marécages Où pourrissent nos Pères et quelques erzats de Possibles : avortés....

Lire la suite

Le masque et les cordes.

Entre deux métastases de ton extase, Cancers de nos peurs où se frolent nos angoisses. Pour jaillir en lumières et ne plus voir le jour L'aveugler, je pourrai bien longtemps encore Chercher, toucher, montrer ; monter dessus higher Encore : je le ferai....

Lire la suite

Non : potable.

Quand tout se fut enfui, ce Temps où : je restai Seul : accablé, criblé : grand cirque paranoïaque Monsieur Déloyal, éjecté du Freak Show, clown Sale, dompteur dompté par ses peurs, lanceur de Couteaux : manchot. Je me souvenais pourtant bien. J'avais...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>