Ray of light.

Publié le par Manu Manu

Toujours prêt à tomber : sur un coin, sur une mine,

Les votres : confites, doigts tendus vers vos cous blancs

Je guette. Au vu, au : su ; oubliez : t'as cru voir.

Je suis : là, las, pour le Temps pas pour la gloire

Voir vos yeux se gonfler : le manque d'air, peaux bleues,

Pin-Pon : c'est too late ! Les coups : savates : encore partent...

Tu t'arranges avec mes pieds, mes mots et ta tête

C'est bancal, un brancard, une civière pour porter

Les restes : quand l'Âme se fait la malle, torture banale

Des liquides aux caillots, la toux et la cornée

Dernière chiasse : tout coule à la fin, les dents poussent

Encore, si t'es pas chauve ; je liquide le passé.

Si t'es pas chaude, c'est tes yeux que je vais crever.

Publié dans Boomerang

Commenter cet article