Mes chants brûlés.

Publié le par Manu Manu

On reprend la cuiller et la flamme, faire chauffer

Le mix de bave et de bile, d'orgueil et de rage...

La blanche devient noire là où il n'y a plus de pages

Où se débattre est vain : prenez, buvez en tous

Etouffez-vous, recommencez encore surtout.

Les toiles de vos visages m'inspirent des dégouts

Des hargnes serties des plus beaux gemmes, atroces.

L'envie d'y peindre vos vies passera, le Temps

Se chargera de taveler ces masques, sangs

Usés, pourris, qui remontent... Varices au coeur...

Anévrismes de merdes qui claquent ensembles

Et rejaillissent par le nez, la bouche, vos museaux...

Mes rires, mes pleurs, mes doutes : envolés, d'autres cieux...

Publié dans Boomerang

Commenter cet article