Mauvais n°80.

Publié le par Manu Manu

 

Sans brouillon : lorsque ça bout : dedans, deux 'ents en

'oins ; le goût du sang : en mémoire, à la bouche...

L'odorat, les goûts, la soif : s'en vont, ils passent

S'oxydent et se lassent ; passions, amours : s'enfuient.

On y cherche : la bagarre, des rites bien méchants,

Les plis, des éclairs, ou mes mains ton cou tordant.

Si : facile. Nocif et : sans intérêt : voilà :

L'Homme. Mani padme hum... T'as vu ma gueule, HEIN ?

L'absolu dans le souffle et la "merde en rubans"

Sucrés : à foison. Ailleurs : qui n'existeront

Probablement : pas. Je me marre et c'est : sale et :

C'est nul, mauvais, mesquin, pathétique et bruyant.

Fumeuses esquives et regard : perçant, myope,

Fresques immondes : effacées, haletantes sous

Le poid de la peau, l'appel de ces Nuits : brouillons

De ces Vies qui trépassent avant ; de leurs souffles...

Publié dans Boomerang

Commenter cet article