Casseur de caillots.

Publié le par Manu Manu

Je pourrais tomber comme une pierre sur vos gueules,

Mais : j'habite au rez de chaussée ; il y fait noir.

Ras de l'égout, loin : au dessus de tous, parfois...

Jusqu'à ces rives informes, ces hanches blafardes

Où le temps ronge et écume, poussif : falaises

Ou conneries qu'importe : que les claques volent et touchent,

Les cerveaux tremblent et choient, les corps suivent : sacs vidés...

 

Publié dans Boomerang

Commenter cet article