Aux abords du ring.

Publié le par Manu Manu

Je me bats avec la Vie car elle tape pour : Tuer

Détruire attaquer esquives crochets, le regard

Clos sous les coups, ouvert : pour tout voir : du dedans

Au dehors : tout est clair, sous les larmes, la peau, nerfs

Au coeur de : ceux-ci, où les crouttes grattent à coup

De : panique et de crampes. J'ai le rôle, oui. Aussi

Mauvais que le vin ou les ruses de tous. L'espoir

Du trottoir aux flashs fait tâche d'huile et encombre

Les âmes d'illusions. Partout : trainent les vestiges

De croyances échangées : vaines, qui deviennent

Viles, à la périphérie, vos contours. Pour

Que ça cesse : je tape au coeur et attends de voir.

Publié dans Boomerang

Commenter cet article