Always shaking over : You.

Publié le par Manu Manu

Se sentir comme une araignée dans une flaque

De ton sang : je me vide : forcé, lassé : mal.

Mon cerveau : menstrue unique dégouline

- Serre vite !- Mon Âme -Tamponne !- s'échappe,

Et rue à la gueule de tout ces mots qu'on veut taire : 

"Vengeance", "Mensonge", "Trahison", et... "Pardon"...

Parfois : le Temps n'est que bruit, la rumeur sourde

Sous les vents atomiques, rejaillir en Lumière

Noire. Inversion : on tue le manque par le sevrage.

Restent : les souvenirs et les risques. Rechutes...

En : silences... Alors : je devrai parler. Plus fort.

M'entendre, à tout prendre : tout dire, maladie

Honnête et franche, mortelle et dense. Sous un ciel sale,

Ailleurs pluie salvatrice : immense farce ou Rêve ?

L'air se meut sous mes mots et tremble, tu l'inspires...

Bouffées âcres brûlant mes yeux, voir l'envers

L'intérieur des torts où leurs sourires se cherchent.

Je serai le Bruit, remplissant l'espace avant

La seconde à venir ; puis : celle qui s'enfuit.

Je serai le Silence accompagnant la Mort

Bien après : celui où : l'on tombe dans l'oubli.

Je serai : l'Oubli. Mais : que pourrais-je t'en dire ?

Publié dans Boomerang

Commenter cet article