Michel.

Publié le par Manu Manu

La mort d'un paquet d'clop' lente et douloureuse
Voilà ce que je te souhaite impuissance
Et des glaires et des glaires et des glaires
A se noyer dedans y perdre pieds sans fin
Fallait pas arriver fallait pas me venir
T'es tombé sur l' Os la tête en avant marche
Je te laisserai pas t'arrêter ma monture
Est vaillante elle est l' étoile de la haine
Et n'aura de cesse de mettre un terme à ton cul
Qui se traine qui se traine qui se traine
Pour un retour aux affaires poétiques
Immoler ton crâne sur l'autel de ma chère
Jouissance sur ton cuir chevelus entre tes lèvres
Juste mettre en place une parfaite tactique
Tu es cuit tu es cuit tu es cuit tu es cuit
Fais ta Jeanne, ton Cathare, l' hérétique.
En bref je veux te voir crever : vite vite vite vite.

Publié dans Post Meridium

Commenter cet article

Un écrivain qui écrit 06/12/2007 09:22

bienvenue dans la communauté "une plume d'écrivains", le talent y est , c'est la raison de l'acceptation de la requête. bonne parution pour la communauté. et n'oublie de lacher des commentaires sur les blogs de la communautéamitiés.

Koulou (Flegroll) 10/06/2007 12:58

après on ira lire ici et là que "les gens" n'aiment pas la poésie... mais les blog de poésie pullullent !  la poésie ne fait plus recette ça oui, d'accord, amais jaimais on en a tant écrit et lu... bonne continuation, je dis...

Manu Manu 10/06/2007 19:21

je suis le premier à dire que la poésie est morte... au même titre que le rock, ou que l' intelligence. trop de médiocrité.