Déconnecté.

Publié le par Manu Manu

Oui quoi que tu penses
Tu penses, oui, quoi que
Quoi, penses tu que oui
Que penses tu, quoi
En avant, c'est par hasard
Et la mort de l'art, des autres
Triste fadeur infinie
Infime talent qu'ils mettent au clou
La paix de l'esprit
L'esprit du guerrier
Etrangement doit être en paix
Oui quoi que tu penses
Oui tu penses que quoi
Enfin. C'est ainsi que sa voix.


LE RESTE EST PERDU.

Publié dans Les chants du temps.

Commenter cet article