Vers la mer.

Publié le par Manu Manu

La radio hurlait dans mon crâne

Le vent qui soulevait la trame

La rendait insupportable. A mes yeux.

Je tremblais, ne sachant que faire

De ces doigts qui encombraient mes mains.

-Il tourne la tête et se voit sur le bas-côté-

-Il freine car c'est son corps amoché qui est posé là-

Troublé mon regard m'indiquait la mise.

Claquant la portière, les talons, et toujours des dents,

Je m'approchais de mon frère.

Son odeur m'indiquait qu'il n'était plus très frais.

La tête telle un ananas putréfié coulait.

La mienne, aussi, maintenant.

Et dans l'eau, la boue mortuaire

De nos deux corps, tremblait la rage.

Le pouacre animal se méla à l'eau de la rivière

Pissant dedans, se laissant boire,

Et bientôt ils nageaient au milieu des poissons morts.

Rayonnant, aveuglant le Monde

De tant de crasse, si luisante.

Et nous tremblons car ils coulent dans nos veines.

Publié dans Ante Meridium

Commenter cet article

REMIX 29/07/2006 19:25

Salut Manu,(ancien BxN?)J'aime beaucoup ton style dark et ta manière d'écrire...C'est acide, c'est vrai...Comme la vie...Bonne continuation à toi...@+REMIX