Peau, cible.

Publié le par Manu Manu

J'étais sordide quand je sorti,

Et le sort tire, à bout portant.

Comme une tymbale débile

Je dévallais, à la main ma cébille

Décidé et détenteur en goguette

Je déployais ma hargne à sertir

Les dents des morts

De bijoux de leurs âges. Sans ployer

Sous le poids de ceux-ci, je fixais

Tout cela sans servir ni salir

Mes dix doigts de douces soies parés.

La peau de mes victimes;

C'est évident, cariées, au tréfond du charnier

Luie encore.

Publié dans Ante Meridium

Commenter cet article