Pas de miroir.

Publié le par Manu Manu

Je n'avais pas le temps d'aller trop vite,

Ni même celui, trop court, de prendre la fuite

Alors j'ai sauté, et suis tombé

Comme le veut la logique, sur un os.

Je l'avais l'oublié celui-là,

Pensais au moins l'avoir mieux enterré

Quand même, j'eus pu m'y blesser

Mais au lieu de cela, point de sang

Point de sutures, je m'engouffre

Dans la moëlle cherchant des moules

Sur les rochers qui me tombent sur la

Gueule. Et ça fait mal. Alors on les évite,

Promet que l'on a rien pris

Qu'on comprends pas, mais que c'est bon

Car ça va vite et c'est pas nous

C'est juste comme ça si les

Peintures au mur changent

Et que les mots se bousculent

Ailleurs. On y serait aller depuis longtemps

C'est juste qu'on savait pas quoi prendre

Idée aucune sur quoi emmener

Double plaisir de se voir embarquer

Juste qu'au réveil on s'est fait picorer.

Publié dans Ante Meridium

Commenter cet article