Monnaie bagages

Publié le par Manu Manu

 Où l'on voit des gens  
 Qui n'ont que l'air d'être ce qu'ils sont.  
 Quand danse la chaleur, et que tremble  
 La Koutoubia sur sa base, nous montent  
 Des vapeurs, des lumières  
 Et des chants ! Quels sont-ils ?  
 Nul ne le sait, et chacun à sa porte  
 Y voit le reflet de l'amer 
 Qui les cerne mais ne les touche.  
 Et tout ce peuple se relève  
 Et s'en va quérir la vie à sa source,  
 Nulle nervosité lorsque tout passe  
 Quiconque y touche prend le risque.  
 Lequel ? Nul ne le sait mais tous y courent  
 Et ils sont beaux de revenir  
 Sans baisser les yeux, sans martyr  
 Et quand l'air s'emplit du chant  
 Vraiment l'on connait son bonheur 

Publié dans Ante Meridium

Commenter cet article